Novembre 2018 L'OIE renforce sa coopération avec 19 pays membres de l’Afrique à travers un Protocole d’Accord avec le Marché Commun de l'Afrique Orientale et Australe (la COMESA).  
     
 
 
 
 
   
 

Lusaka, 12 novembre 2018. Le 29 juin 2018, la Directrice générale de l'OIE, la Dre Monique Eloit, et le Secrétaire général exécutif du Marché Commun de l'Afrique Orientale et Australe (Common Market for Eastern and Southern Africa, ou COMESA), S.E. Monsieur Sindiso Ngwenya, ont signé un protocole d'accord qui a récemment été officiellement publié.

La COMESA représente une espace de libre-échange regroupant dix-neuf (19) pays membres de l’Afrique allant de la Libye au Swaziland et englobant plusieurs communautés économiques régionales. Elle a été créée en décembre 1994 pour remplacer une zone de commerce préférentiel qui existait depuis 1981.

Son siège est situé à Lusaka, en Zambie. Son objectif principal est la réalisation d'un vaste espace économique et commerciale, capable de surmonter les obstacles au commerce rencontrés par ses pays membres.


Compte tenu de l'accent mis par la COMESA sur le commerce libre et dénué de risques entre ses pays membres d’une part, et du mandat de l'OIE en matière de santé animale, de bien-être animal et de santé publique vétérinaire, les deux organisations collaboreront sur des questions d'intérêt commun par rapport à leurs mandats respectifs et créeront de bonnes synergies au profit de leurs pays membres.

Celles-ci concernent notamment l'harmonisation de la législation et de la réglementation; l’harmonisation des procédures d’autorisation de mise sur le marché, et de contrôle, des médicaments vétérinaires, y compris des vaccins; la contribution active aux activités de normalisation dans le cadre de l'Accord de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) sur l'application de mesures sanitaires et phytosanitaires (SPS), et de celles menées dans le cadre de l'OIE; la coordination et l'harmonisation de la lutte contre les maladies animales transfrontières et la mise en place d'une capacité à résister aux risques et aux chocs liés aux maladies; la conception et la mise en œuvre de systèmes de surveillance épidémiologique, de notification de maladies et d'information sur la santé animale; l'élaboration de lignes directrices régionales pour le commerce des animaux et des produits animaux; soutenir les Laboratoires de Référence et les Centres Collaborateurs de l'OIE existants dans l’espace COMESA et appuyer des accords de jumelage visant à augmenter le nombre de Laboratoires de Référence et de Centres Collaborateurs de l'OIE; la préparation des demandes de la part des États Membres de la COMESA en vue de la reconnaissance officielle par l'OIE de l'absence de maladies spécifiques au niveau national ou régional, avec ou sans vaccination, afin de faciliter l'accès aux marchés régionaux et internationaux; et le renforcement général des Services Vétérinaires des États Membres de la COMESA, sur base des résultats des missions du Processus PVS, notamment en soutenant l'organisation de formations dans des institutions universitaires dans le domaine vétérinaire et dans le domaine de la sécurité sanitaire des aliments d'origine animale.

Le protocole d'accord restera en vigueur jusqu'au 28 juin 2022

 

Cartographie © Wikipedia (2018)

 
 
Flag Counter