OIE site principal
                                          

 

English










http://www.rr-africa.oie.int/
Copyright © OIE 2010
Organisation Mondiale
de la Santé Animale
Editeur Responsable: Dr A.B.Niang

 

 


“Séminaire sous-régional de formation sur
les maladies des abeilles mellifères
pour points focaux de l'OIE pour la notification
des maladies animales à l'OIE”


Happy Valley Hotel
Ezulwini, Swaziland
June 14 - 17, 2011


Ezulwini, 17 juin 2011. Le Swaziland a accueilli des participants des pays membres de l'OIE dans la région SADC et des experts des Laboratoires de Référence de l'OIE pour un cours de formation réalisé du 14-17 juin 2011.

Le séminaire a été honorée par la présence de hauts-fonctionnaires du Ministère de l’Agriculture du Swaziland, tel que le Ministre Clément Dlamini, le Secrétaire Général, Dr. Robert Thwala, ancien Président de la Commission Régionale de l’OIE pour l'Afrique et actuellement membre du groupe de travail de l'OIE sur la sécurité des aliments en phase de production animale, le Directeur du Ministère de l'Agriculture, responsable de l'apiculture, ainsi que le Délégué du Swaziland auprès de l'OIE, le Dr. Roland Dlamini.

Dans son discours d'ouverture, Dr. Bonaventure Mtei, le Représentant Sous-régional pour l'Afrique australe a réitéré le besoin d’avoir des rapports plus étroits entre les experts de santé animale, les biologistes et des entomologistes… une bonne manière de mettre en pratique le concept « une santé ». Il a fait référence au fait que l'OIE apprécie très fortement toutes les disciplines non traditionnels comme les experts en matière d’apiculture et d'autres, dont la connaissance et les qualifications contribuent au développement des normes, telles que publiées dans les Codes et Manuels de l'OIE.

L'objectif principal de cet atelier de formation, qui a été organisé avec le concours financier du programme de l’Union Européenne « Une meilleure formation pour des denrées alimentaires plus sûres » (BTSF) en Afrique, était de partager des informations sur les maladies des abeilles mellifères, établissant le lien entre les points focaux de l’OIE pour la notification des maladies animales et les biologistes et entomologistes d'abeilles mellifères, afin d'augmenter le rapportage des problèmes de santé des abeilles mellifères à l'OIE.

S.E. le Ministre de l’Agriculture, M. Clement Dlamini.

Dr. Saley Mahamadou et Dr. Yacouba Samaké, récemment désignés comme Président de la Commission Régionale de l'OIE pour l'Afrique, et comme Représentant Régional pour l'Afrique respectivement, ont été invités à ce séminaire afin de se familiariser avec les principaux partenaires techniques en matière de santé animale dans la sous-région.

Dans leurs allocutions, ils ont accentué l'importance accordée par l'OIE à la santé des abeilles mellifères et ont remercié le Gouvernement du Royaume du Swaziland d'avoir accepté d'accueillir le séminaire et ont apprécié l'hospitalité traditionnelle du Swaziland.

Dans son discours d'ouverture officiel, S.E. la Ministre de l'Agriculture, M. Clement Dlamini a fait remarquer que les « abeilles mellifères sont des créatures merveilleuses qui contribuent in-mesurablement à la sécurité alimentaire et donc à l'existence humaine et que s’est bien la moindre de choses que de dire que les abeilles mellifères représentent une partie intégrale de la biodiversité ». Le discours du ministre a bien saisit et mis en perspective les messages que l'OIE soutient en ce qui concerne la santé animale, la sécurité alimentaire et la conservation de biodiversité par rapport aux avantages des pollinisateurs, y compris des abeilles à miel.

Le séminaire avait été structuré de tel manière qu’il a introduit les participants à l'apiculture, à la biologie des abeilles, aux normes de l'OIE liées aux abeilles mellifères (inclus dans le Code sanitaire pour les animaux terrestres et le Manuel des tests de diagnostic et des vaccins pour les animaux terrestres) et d'autres outils appropriés de l'OIE, et au système mondial d'informations zoo-sanitaires de l’OIE (WAHIS) et la base de données mondiale d'informations zoo-sanitaires de l’OIE (WAHID).

Le Secrétaire Général du Ministère de l'Agriculture du Swaziland, ancien Délégué OIE et ancien Président de la Commission Régionale de l'OIE pour l'Afrique, Dr. Robert Thwala, au cours de son discours d'ouverture.

Ceci a été suivi de présentations détaillées sur les maladies des abeilles mellifères, acquis des expériences de quelques pays d’Afrique australe et des Laboratoires de Référence de l'OIE. Les perspectives du secteur privé ont été accentuées par le Président de l'Organisation sud-africaine de l’industrie apicole (SABIO) et complétée par de précieuses contributions d'un représentant de l’organisation « Bees for Development » (Abeilles pour le Développement).

Une causerie-débat a cherché à établir si les outils, les normes et les directives disponibles étaient appropriés pour la santé des abeilles mellifères dans la région SADC.

Il était intéressant de noter que les espèces d’abeilles mellifères africaines sont assez résistantes à certains parasites tels que l’acarien Varroa et un certain nombre d'autres maladies en raison de leurs caractéristiques biologiques et comportementales.

On a donc recommandé que les pays de l’Afrique australe devraient décourager l'importation d’abeilles mellifères d'autres continents. L'importation de ces abeilles peut mener à l'introduction de parasites et de maladies du couvain, telles que les Loques américaine et européenne, des maladies virales et protozoaires telle que Nosema.

L’audience s’est résolument prononcé en faveur d’une vigilance et d’une surveillance des maladies des abeilles mellifères, à être lancé et/ou renforcé en conséquence dans tous les Etats Membres de la SADC. Le manque de capacité diagnostique en matière de maladies des abeilles mellifères a été cité à plusieurs reprises et les participants se sont montrés déterminés à ce que cette lacune soit comblée, en particulier par le mécanisme OIE de jumelage avec les Laboratoires de Référence existants de l'OIE en Argentine, en Allemagne, et en France.

L'établissement d'un réseau sur l'apiculture en Afrique australe a été discuté, afin d’associer les partenaires privés et publics et pour compléter les Conseils d'Apiculture qui sont déjà établis dans certains des pays comme l'Afrique du Sud, le Swaziland et la Zambie.



Dr. Mike Allsopp, expert en apiculture du Conseil sud-africain de recherche agronomique (ARC)

Les participants ont bénéficiés d'une visite de terrain en tant qu'élément de formation, au cours de laquelle les participants ont pu se rendre compte de la pratique de l'apiculture. La collaboration entre les vulgarisateurs et les apiculteurs est évidente dans ce secteur, tout comme dans le développement des manuels de formation et l’assistance technique au niveau de la production.

La visite d’une usine de transformation et d’emballage de miel a confirmé en principe qu'une installation de transformation ne doit pas nécessairement être grande pour mettre en application des systèmes d’assurance - qualité et n'a pas besoin de couvrir un grand nombre de producteurs. L'usine visitée est alimentée par le miel d’un petit nombre d’apiculteurs et les produits transformés sont écoulés dans les supermarchés locaux.



Un petit groupe de participants visite les installations de l'usine ESK
de traitement et d’emballage de miel.

Ce séminaire de quatre jours a été officiellement clôturé par le Secrétaire Général - adjoint du Ministère de l’Agriculture, M. Sabelo Masuku qui a souligné que la fin de ce séminaire représente en fait le début d'un nouveau réseau et a invité les participants à mettre en application ce qu'ils ont appris au Swaziland afin d’améliorer le quotidien des communautés dans leurs pays respectifs

 

 

       
 

Téléchargez les présentations

Click here


 
 

Téléchargez le rapport (12 Mo)

Click here


 
 


Prof. Wolfgang Ritter, expert désigné du Laboratoire de Référence de l'OIE pour les maladies des abeilles mellifères à Freiburg, Allemagne.


The Le Représentant Régional de l'OIE pour l'Afrique, Dr. Yacouba Samaké (à gauche) et le Représentant Sous-régional de l'OIE pour l'Afrique australe, Dr. Bonaventure Mtei (à droite).


Participants de l'Angola (à droite) et du Botswana (à gauche)


Dre. Simona Forcella du Service de l’Information Zoo-sanitaire de l’OIE à Paris.


Un apiculteur présente ses ruches aux participants.
A côté de lui, le vulgarisateur du Ministère.


Table d’honneur avec de gauche à droite : Dr. Saley Mahamadou, président de la Commission Régionale de l'OIE pour l'Afrique (Niger), Dr. Yacouba Samaké, Représentant Régional de l'OIE pour l'Afrique (Mali) et Dr. Bonaventure Mtei, Représentant Sous-régional de l'OIE pour l'Afrique australe (Tanzanie).


Dre. Marie-Pierre Chauzat, expert désigné du Laboratoire de Référence de l'OIE pour les maladies des abeilles mellifères à Sofia Antipolis, France (ANSES).


Dre. Adriana Alippi, expert désigné du Laboratoire de Référence de l'OIE pour la Loque Américaine à La Plata, Argentine. Photo (c) François Diaz (oie) 2011


Prof. Robin Moritz, chercheur scientifique principal du réseau européen BEE-DOC, de l’Université Martin-Luther à Halle-Wittemberg, en Allemagne. Photo (c) François Diaz (oie) 2011

.
Cerveaux au travail…. Photo (c) François Diaz (oie) 2011


Dr. Annie Francia Rakotondramanana de Madagascar présente l’épisode de varroose, déclarée en 2010 dans son pays. Photo (c) François Diaz (oie) 2011

Toutes les photos (c) Neo Mapitse / OIE (2011)
sauf autre mention.

 
 
 

 
(c) 01.10.2008 - 07.05.2012            contactez le webmaster chez  click here