OIE site principal
                                          

 

English










http://www.rr-africa.oie.int/
Copyright © OIE 2008
Organisation Mondiale
de la Santé Animale
Editeur Responsable: Dr A.B.Niang

 

 
Représentation Régionale de l'OIE pour l'Afrique

Bilan des activités 2008 de la RR OIE Afrique
et programmes d’activités et de budget pour 2009


1. INTRODUCTION

Durant l’année 2008, plus de 40 ateliers, réunions et conférences ont concerné la RR OIE Afrique (convergence thèmes 4ème Plan Stratégique : amélioration santé animale, zoonoses, sécurité sanitaire des aliments, bien-être animal, lutte pauvreté; visibilité OIE)

Amélioration de la gouvernance des SV renforcée chaque année (politiques sanitaires, transparence, ligne de commande directe, application plus stricte de la législation, participation VP, adhésion des éleveurs aux politiques de gestion des crises

1.1. EVENEMENTS MARQUANTS

  • Situation sanitaire + Renforcement des capacités des SV
  • IAHP, FA, PPR, PPCB
  • Séminaires : formation améliorée WAHIS/WAHID + bonne gouvernance (presque 51 pays de la RR couverts)
  • Poursuite des PVS (32 pays africains sur 68 en tout).
  • Réhabilitation de la RRA et opérationnalisation du CRSA : 210 millions FCFA (110 pour 2009, 100 pour 2010) : construction de bureaux, salle de travaux dirigés…
  • Participation à la 2ème Conférence mondiale Bien être animal (Le Caire)
  • Gouvernance des SV
  • Participation Réunion CP régional du GF-TAD Afrique (Rome, Mars 2008
  • Participation Réunions GF-TADs, ALive & SPINAP AHI (Rome, Avril 2008)
  • Préparation et participation Séminaire Bonne Gouvernance des SV (Bamako, Déc. 2008)

1.2. RAPPEL DES ELEMENTS STRATEGIQUES DU QUATRIEME PLAN STRATEGIQUE

  • Diffusion d’informations rapides et fiables sur les maladies animales, y compris les zoonoses
  • Elaboration et application de normes fondées sur des critères scientifiques, en relation avec l’OMC
  • Prévention, contrôle et éradication des maladies animales, y compris des zoonoses, et détermination des statuts sanitaires
  • Renforcement des capacités
  • Renforcement de l’influence de l’OIE sur la conception des politiques, la recherche et la gouvernance dans le domaine de la santé animale et du bien-être animal

DIFFUSION D’INFORMATIONS RAPIDES ET FIABLES SUR LES MALADIES ANIMALES, Y COMPRIS LES ZOONOSES

Mieux utiliser la modélisation scientifique des données, les technologies modernes d’information et les systèmes non officiels de recherche des informations.

ELABORATION ET APPLICATION DE NORMES FONDÉES SUR DES CRITÈRES SCIENTIFIQUES, EN RELATION AVEC L’OMC

Contribuer au renforcement du rôle de l’OIE en tant qu’organisation de référence produisant les normes pour la communauté internationale.

PRÉVENTION, CONTRÔLE ET ÉRADICATION DES MALADIES ANIMALES, Y COMPRIS DES ZOONOSES, ET DÉTERMINATION DES STATUTS SANITAIRES

Fournir des recommandations, prenant en compte l’impact économique, social et environnemental de ces mesures et offrir des services pour la détermination du statut sanitaire au regard de maladies spécifiques..

RENFORCEMENT DES CAPACITÉS

En coopération avec les partenaires appropriés, renforcer les capacités des Pays Membres dans leurs efforts pour participer à l’élaboration et l’application des normes et lignes directrices internationales pour la santé animale y compris les zoonoses et le bien-être animal

RENFORCEMENT DE L’INFLUENCE DE L’OIE SUR LA CONCEPTION DES POLITIQUES, LA RECHERCHE ET LA GOUVERNANCE DANS LE DOMAINE DE LA SANTÉ ANIMALE ET DU BIEN-ÊTRE ANIMAL

Contribuer à l’implication de l’OIE dans la conception et la gestion des politiques, y compris pour le renforcement des capacités, l’efficacité de la communication et la médiation dans les différends éventuels.

2. OBJECTIF GLOBAL POUR 2009

L’objectif global est de poursuivre la mise en œuvre des axes stratégiques définis dans le 4ème Plan Stratégique. Il s’agira en l’occurrence d’œuvrer au renforcement des capacités des Services Vétérinaires dans les domaines de l’information sur les maladies animales, la sécurité sanitaire des échanges régionaux et internationaux, le développement de ces échanges, la protection de la santé animale et de la santé publique, en vue d’une plus grande participation de l’élevage au développement économique et social, aux échanges régionaux et internationaux et à la réduction de la pauvreté.

2.1. ACTIVITES PREVUES EN 2009

2.1.1. DIFFUSION D’INFORMATIONS INTERNATIONALES RAPIDES ET FIABLES SUR LES MALADIES ANIMALES ET LES ZOONOSES

La RRA/OIE continuera en rapport avec le Bureau Central d’aider à diffuser les informations officielles reçues des différents Etats (confirmées par le Délégué officiel) concernant le statut sanitaire de ses pays membres. Elle collectera aussi les données non officielles et les vérifiera auprès des responsables nationaux.

Envoi au Service de l’Information Sanitaire de l’OIE de toute information non officielle et rumeur concernant l’existence de foyers de maladies de la Liste de l’OIE (notifications immédiates et rapports de suivi), afin de faciliter les activités de recherche active

Assurer l’interface entre les pays et le siège de l’OIE pour faciliter la communication lorsque des problèmes apparaissent dans les pays concernant leur utilisation de WAHIS (dispositif prévu périodique ou permanent par courrier électronique avec les points focaux)

Mise en place d’un dispositif (courriel) pour la vérification et le suivi des rapports semestriels et annuels

Mise à jour (permanente, par consultation trimestrielle auprès des pays) de la liste des points focaux OIE pour l’information sanitaire, et envoi régulier au Service de l’Information Sanitaire de tout changement

Atelier pilote de formation pour WAHIS et WAHID, sur la notification des maladies aquatiques, à l’intention de Délégués et Points focaux ; à Rabat, Maroc, en mars 09

Atelier pilote sur le concept de GDS des maladies prioritaires, à l’intention des Directeurs SV et des associations d’élevage des pays de la CEDEAO et de la Mauritanie; à Niamey, Niger, en juillet 09

Rencontre sur les zoonoses majeures (rage, tuberculose, brucellose, IAHP, charbon bactéridien, FVR) ;

2.1.2. RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES SERVICES VÉTÉRINAIRES NATIONAUX

En coopération avec les partenaires (USDA-APHIS, FAO, UA-BIRA, UEMOA, la CEDEAO, etc ), renforcer les capacités des Pays Membres dans leurs efforts pour participer à l’élaboration et à la mise en œuvre des normes et lignes directrices internationales selon les Codes de l’OIE pour la santé animale et les zoonoses ainsi que le bien-être animal, et pour les appliquer.

Conformément au 4ème Plan stratégique, la RRA/OIE, devra appuyer les Pays membres à jouir de la plénitude de leurs obligations et de leurs droits, notamment en matière de détermination officielle de statut sanitaire, d’échanges internationaux et de sécurité sanitaire des aliments, en rapport avec les accords SPS.

Poursuivre les formations sur l’accord SPS, sur les mécanismes de fonctionnement de l’OMC et des organisations normatives mandatées.

Mieux faire connaître aux SV et à leurs partenaires institutionnels et organisationnels, les dispositions essentielles des codes et manuels de l’OIE, et les obligations afférentes, notamment en termes de transparence et de transmission rapide de l’information sur les foyers de maladie, l’usage de tests de diagnostic et les vaccins reconnus,…

Faire le relais et le suivi auprès des pays membres des dernières missions PVS requises à effectuer (voire y participer) et sensibiliser / initier les demandes de missions à venir d’analyse des écarts aux normes internationales.

Faire le relais et le suivi auprès des pays membres des appuis disponibles de l’OIE concernant les missions d’amélioration des législations vétérinaires, souvent réclamées par ces derniers à l’issue des évaluations « PVS ».

Organiser des ateliers pour les Délégués auprès de l’OIE et les points focaux OIE (sécurité sanitaire des aliments).

Participer à la méthodologie d’élaboration de plans stratégiques nationaux adaptés à la situation spécifique de chaque pays selon la zone géographique où il se situe (Cf. Missions conjointes CMC).

Agir en tant que facilitateur entre les Pays membres de l’OIE et le Bureau central de l’OIE (Service des Actions Régionales), et entre les pays et l’équipe d’experts lors de l’organisation des missions PVS d’évaluation, d’analyse des écarts normatifs, et de suivi.

Mettre à jour en permanence le nouveau site web de la RR de l’OIE pour l’Afrique lancé depuis le 20 octobre 2008, en français et en anglais (www.rr-africa.oie.int).

Réaliser le suivi post formation de l’atelier de niveau avancé de WAHIS.

Demander à chaque pays d’élaborer sa feuille de route pour la promotion du bien-être animal commençant par l’état des lieux.

Faire une lettre de rappel à l’attention des pays n’ayant pas fait parvenir le questionnaire complété sur le bien-être animal.

Réaliser le suivi du paiement des arriérés de contribution à l’OIE.

2.1.3. COOPERATION

La RRA/OIE, en relation avec la FAO, veillera à la bonne connaissance et l’application correctes des normes de l’OIE et des recommandations du Codex, en particulier au niveau des Communautés Economiques Régionales partenaires.

Pour la prévention, le contrôle et l’éradication des maladies animales, y compris des zoonoses, la RRA/OIE continuera de fournir au sein du CRSA, les lignes directrices et recommandations fondées sur des critères scientifiques, en prenant en compte l’impact économique, social et environnemental des mesures de prévention et de lutte. Elle offrira aussi ses services pour la détermination des statuts sanitaires au regard de maladies spécifiques, sur la base de méthodes de surveillance normalisées au niveau mondial.

Fidèle au mandat de l’OIE sur la conception des politiques, de la gouvernance et de la recherche scientifique dans les domaines de la santé animale et du bien-être animal, la RRA/OIE aidera à influencer favorablement les Gouvernements et les Organisations Internationales pour qu’ils prennent en compte le concept de « Bien Public International » s’appliquant aux activités des Services Vétérinaires.

A . COOPERATON : SOUTIENS MAJEURS

  • Amélioration des vaccins et des tests de diagnostic
  • Amélioration de l’échange de matériels biologiques, des connaissances mondiales sur les événements épidémiologiques et sur le développement de vaccins efficaces
  • Soutien à la mise au point de nouveaux outils pour la lutte contre les maladies animales, en particulier les maladies émergentes
  • Prise en charge de la problématique des résidus de médicaments vétérinaires dans les denrées alimentaires d’origine animale
  • Encouragement des partenariats entre les laboratoires de référence de l’OIE et les laboratoires des pays en développement
  • Contribution à la réalisation des activités de la plateforme ALive et du GF-TADs

B. COOPERATION : ACTIVITES SPECIFIQUES

  • Susciter l’élaboration de programmes de contrôle d’1 maladie prioritaire par zone géographique (ex. PPCB, FA, FVR et IAHP)
  • Organiser des jumelages entre des laboratoires de pays d’Afrique et les laboratoires de référence et les centres collaborateurs de l’OIE (Nord Sud et Sud Sud)
  • Organiser une rencontre sur les zoonoses majeures suivantes : la rage, la tuberculose, la brucellose, la grippe aviaire, le charbon bactéridien, la fièvre de la vallée du Rift
  • Organiser une rencontre sur la problématique des résidus dans les denrées alimentaires d’origine animale ;
  • Faire du 8 septembre de chaque année la journée de la rage
  • Examiner et appuyer les résultats des évaluations des SV déjà réalisées grâce à l’Outil PVS de l’OIE
  • Participer aux rencontres statutaires de la plateforme ALive, du SPINAP et du GF‑TADs Afrique
  • Organiser un atelier avec les Communautés Economiques Régionales notamment CEDEAO et UEMOA sur l’harmonisation des certificats sanitaires (intra pays, exportations et importations) et des certificats de transhumance (déjà initié par la CEDEAO) ; associer cet atelier à une réflexion sur le marquage des animaux et le recensement.

3. EVALUATION FINANCIERE

Les principales activités décrites se situent dans le cadre du fonctionnement normal de la RRA/OIE. Elles ont été prises en compte dans le budget 2009 de la Représentation.

3.1. ACTIONS PHARES

  • Suivi post-formation de l’atelier de formation de niveau avancé sur WAHIS, tenu en octobre 2008 (janvier et mars 2009)
  • Atelier pilote de formation sur la notification des maladies aquatiques de niveau avancé pour WAHIS et WAHID, à l’intention de Délégués et Points focaux (Rabat, Maroc, mars 2009)
  • 18ème Conférence de la Commission Régionale de l’OIE pour l’Afrique (N’Djamena, Tchad, 23 - 27 février 2009)
  • 3ème Congrès de l’Association Vétérinaire Africaine (AVA) (17 - 19 mars 2009)
    77ème Session générale de l’OIE à Paris, France (25-30 mai 2008)
  • Séminaire de formation sur la prévention des risques sanitaires liés aux denrées alimentaires à l’attention des Délégués OIE des pays de l’Afrique du Nord (Tunis, Tunisie, juin 2009) / TDR & budget élaborés.
  • Atelier pilote (3 j) sur le concept de GDS des maladies prioritaires, à l’intention des directeurs des SV et des associations d’élevage des pays membres de la CEDEAO et de la Mauritanie (Niamey, Niger, juillet 2009)
  • 16ème Congrès Mondial Avicole (Marrakech, Maroc , 19 - 23 sept. 2009)
  • Séminaire de formation (3 j), dans le domaine du bien-être animal (abattage et mise à mort d’animaux pour le contrôle d’une maladie, conformément aux normes, lignes directrices et recommandations de l’OIE) pour les vétérinaires officiels (Délégués et Points focaux) , vétérinaires privés, industriels, éleveurs des pays ayant notifié la grippe aviaire (Lomé, Togo, oct. 2009)
  • Rencontre (3 j) sur la problématique des résidus des médicaments vétérinaires dans les denrées alimentaires d’origine animale en Afrique subsaharienne avec les Délégués et leurs Points focaux « médicaments vétérinaires (Collaboration EISMV, Dakar, Sénégal, nov. 2009)
  • Rencontre (3 j) sur les zoonoses majeures (rage, tuberculose, brucellose, IAHP, charbon bactéridien, FVR) à l’intention des DSV (Tunis, Tunisie)
  • Atelier avec les CER (CEDEAO, UEMOA) sur l’harmonisation des certificats sanitaires (intra pays, exportations et importations) et des certificats de transhumance (déjà initié par la CEDEAO) ; associer cet atelier à une réflexion sur le marquage des animaux et le recensement.

3.2. RESULTATS ATTENDUS

  • La disponibilité des termes de référence de chaque mandat
  • La compilation du questionnaire de fin de formation, ainsi que la fiche de transfert des acquis de la formation.
  • Concernant les activités de formation à l’attention des Délégués, des organisations socioprofessionnelles de l’élevage, et des organismes statutaires, l’accent sera mis sur les principes andragogiques.
  • Un suivi post-formation sera réalisé, en vue d’accompagner les participants dans la mise en œuvre d’acquis liés à la formation reçue
  • La RRA/OIE veillera à réaliser ces suivis post-formation, un 1er suivi sera réalisé 3 mois après le séminaire et un 2ème suivi 6 mois après la fin de cette même formation. Elle mettra à la disposition des participants et des Services vétérinaires les outils appropriés :

    a. fiche de transfert des acquis de la formation,
    b. grille de suivi post-formation destinée aux participants pour mesurer le niveau de mise en œuvre des acquis de la formation,
    c. grille de suivi post-formation pour mesurer le degré de développement institutionnel des services vétérinaires.

  • Un rapport de suivi post-formation portant sur la mesure du niveau de développement institutionnel, les principales difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des acquis de la formation et les solutions envisagées sera alors établi.
  • Les différents rapports seront élaborés en tenant compte des termes de référence de chaque mandat.

3.3. PROPOSITION DE BUDGET

Base de calcul du coût des séminaires & ateliers : 686 € / participant / jour

La Participation de la RRA / OIE (sur son budget de fonctionnement) concernera :

  • Suivi post-formation de l’atelier de formation de niveau avancé sur WAHIS, tenu en octobre 2008 (janvier et mars 2009)
  • 18ème Conférence de la Commission Régionale de l’OIE pour l’Afrique (N’Djamena, Tchad, 23 - 27 février 2009) / Participants : RR + adjoint RR
  • 3ème Congrès de l’Association Vétérinaire Africaine (AVA) (17 - 19 mars 2009) / Participants : RR + adjoint RR
  • 77ème Session générale de l’OIE à Paris, France (25-30 mai 2008) / Participants : RR + adjoint RR
  • 16ème Congrès Mondial Avicole (Marrakech, Maroc , 19 - 23 sept. 2009)

1. Salaires

Personnel cadre : pour mémoire

Personnel de soutien :

Agent comptable : 900 € X 12 mois = 10 800 € ;
Secrétaires (2) : 550 € X 2 X 12 mois = 13 200 € ;
Assistant administratif : 550 € X 12 mois = 6 600 € ;
Chauffeur : 250 € X 12 mois = 3 000 €.

Total / personnel de soutien = 33 600 €

2. Fonctionnement


Missions du Représentant Régional (voyages + per diem) = 22 000 €;
Missions de l’Adjoint au R. Régional (voyages + per diem) = 15 000 €;
Missions du docteur vétérinaire (voyages + per diem) = 10 000 €;
Communications (envois par DHL, téléphone, fax, autres) = 10 000 €;
Véhicule (carburant, assurance, entretien) = 15 000 €
Fournitures de bureau, produits d’entretien = 10 000 €

Total / fonctionnement = 82 000 €

3. Formations

• Atelier pilote à Rabat sur la notification des maladies aquatiques : pour mémoire
• Séminaire à Tunis sur la prévention des risques sanitaires liés aux denrées alimentaires : 686 € x 6 j x 15 participants = 30 870 €
• Atelier pilote, à Niamey, sur le concept de GDS des maladies prioritaires :
686 € x 3 j x 32 participants = 65 856 €
• Séminaire à Lomé sur le bien-être animal : 686 € x 3 jours x 30 participants = 61 740 €
• Rencontre à Dakar sur les résidus des médicaments vétérinaires : pour mémoire
• Rencontre à Tunis sur les zoonoses majeures : pour mémoire
• Atelier à Accra sur l’harmonisation des certificats sanitaires et les certificats de transhumance : 686 € x 3 jours x 32 participants = 65 856 €

Total / formations = 224 422 €

4. Investissement

• Equipement de nouvelles constructions : pour mémoire
• Achat d’un véhicule 4X4 : pour mémoire

5. Sous – total

339 922 €

6. Imprévus : 339 922 EUR X 5%

16 996,1 €

7. Total général : 339 922 EUR + 16 996,1 EUR

356 918,1 €

please wait, patientez...Flag Counter

       
Loading....

(c) OIE / N. Denormandie (2007)

 
 
Représentation Régionale Afrique

BP 2954
Bamako, Mali
Tél. (223) 20 24 60 53
Tél. (223) 20 24 15 83
Télécopie : (223) 20 24 15 83
Télécopie : (223) 20 24 05 78

rr.africa@oie.int

 
 
 

 
(c) 01.10.2008 - 10.10.2013          contactez le webmaster