OIE site principal
                                          

 

English












http://www.rr-africa.oie.int/
Copyright © OIE 2008
Organisation Mondiale
de la Santé Animale
Editeur Responsable:
Abdoulaye Bouna Niang

 

 


Rapport annuel de la Représentation Régionale de l'OIE pour l'Afrique

Bamako - Mali

2002

Le programme de travail 2002 de la Représentation Régionale Afrique vise à consolider les acquis du plan de travail adopté a Arusha en 2001 par la Commission Régionale et dont les objectifs sont :

  • l'amélioration de l'information sanitaire vétérinaire en Afrique pour un meilleur contrôle des maladies et une assurance qualité des produits de l'élevage;
  • la formation des responsables vétérinaires en administration et gestion des Services Vétérinaires en Afrique pour un renforcement des capacités techniques d'intervention, au plan national et régional;
  • l'information et la formation sur l'enregistrement et le contrôle des médicaments vétérinaires.

Les activités entreprises au titre de l'amélioration de l'information sanitaire et de l'assurance qualité ont pour objectif l'appui à l'accès aux marchés régionaux et internationaux des animaux et produits d'origine animale.

Il s'agit de l'amélioration de la qualité de la certification sanitaire en vue d'une plus grande fiabilité des échanges entre pays exportateurs et importateurs.

Ceci implique un appui méthodologique aux Pays ayant des difficultés pour se conformer à ces exigences internationales :

  • systèmes de surveillance des maladies et de déclaration internationale des foyers,
  • appui à l'élaboration des dossiers de reconnaissance sanitaire des Pays Membres par l'OIE (en commençant par la peste bovine), notamment pour ceux à jour de leurs obligations envers l'OIE,
  • modalités de certification sanitaire, accès aux marchés formels, régionaux et internationaux,
  • législation -organisation et qualité des Services Vétérinaires,
  • partenariat entre administration et secteur privé,
  • appui aux Organisations Régionales en vue d'accélérer dans ces domaines l'harmonisation des législations nationales (UEMOA, SADEC, ECOWAS).

Les activités au titre du renforcement des capacités techniques des services vétérinaires visent une formation et une mobilisation accrue d'experts africains pour participer aux réunions des groupes scientifiques ad hoc de l'OIE, notamment sur la peste bovine et les autres maladies "prioritaires" en Afrique.

Elles concernent aussi l'encadrement du marché des produits vétérinaires (objectif n°3 du plan d'Arusha).

Enfin, le Coordonnateur de l'OIE pour l'Afrique devra en exécution de ce programme de travail assurer le suivi des actions préalables à l'adhésion des pays non encore membres. Sensibilisation des pays membres qui ne sont pas encore en mesure d'assurer leur contribution à l'OIE (la contribution des PMA est divisée par deux depuis le 1 er janvier 2002, les autres Pays Membres de l'OIE ayant accepté de combler la différence). Ces mesures visent à permettre le démarrage rapide des actions de reconnaissance par l'OIE du statut sanitaire de ceux qui seraient éligibles.

1. Réunions Organisées

Séminaire sur la Surveillance Sanitaire et les Maladies Emergentes (Voir rapport)

Du 28 au 30 janvier 2002, s'est tenu à Addis Abeba (Ethiopie), le premier séminaire à l'attention des Chefs de Services Vétérinaires des Pays Membres de la Commission Régionale de l'OIE pour l'Afrique.
Ce 1er séminaire sur la Surveillance Sanitaire et les Maladies Emergentes a été organisé par la Représentation Régionale de l'OIE pour l'Afrique grâce au soutien financier du Ministère français des Affaires Etrangères et à celui de l'OUA/BIRA au travers du programme PACE, financé par l'Union Européenne.

Ont pris part à cette réunion 82 participants dont 15 conférenciers appartenant à 41 pays et 4 Organisations Internationales, Bailleurs de Fonds bilatéraux ou Instituts de Recherche.

Plusieurs pays non membres ou disposant d'un statut d'observateur étaient également invités.

Les thèmes étaient centrés sur les systèmes d'informations des maladies animales, la connaissance et la lutte contre les maladies émergentes, le renforcement de la sécurité sanitaire des échanges commerciaux de produits animaux, le développement de ces échanges et la protection de la santé publique.

Des recommandations ont été adoptées, suite à des discussions très animées. Ces recommandations portent sur :

  • le rôle de l'Office International des Epizooties,
  • l'épidémiosurveillance et renforcement des Services Vétérinaires,
  • les maladies émergentes et la s écurité sanitaire et échanges internationaux,
  • le médicament vétérinaire,
  • le contrôle des produits alimentaires en Afrique,
  • le concept de travailleurs en santé animale communautaire (TSAC).

2. Réunions Co-organisées

Séminaire OIE, FAO, Banque Mondiale sur l'Organisation des Services Vétérinaires et la Sécurité Sanitaire des Aliments

Organisé en marge du Congrès Mondial Vétérinaire de Tunis du 27 au 28 Septembre 2002, ce séminaire sur l'Organisation des Services Vétérinaires et Sécurité Sanitaire des Aliments s'adressait aux délégués OIE des pays membres de l'Afrique et du Moyen Orient. (Actes publiés par l'OIE : voir résumé)

Plusieurs conclusions ont été adoptées. Elles sont relatives :

  • à la collaboration avec la profession vétérinaire au niveau mondial.
  • à la participation des Services Vétérinaires aux négociations sanitaires internationales et à la sensibilisation des décideurs politiques.
  • aux travaux des Organisations Internationales.
  • à l'organisation des Services Vétérinaires des pays en développement.
  • à la formation des agents des Services Vétérinaires.
  • à la collaboration des Services Vétérinaires avec les Vétérinaires privés.
  • aux acteurs partenaires des Services Vétérinaires

Atelier co-organisé par le PACE et la Représentation OIE-Afrique sur l'appui à l'élaboration des dossiers de reconnaissance sanitaire des pays membres de l'OIE (en commençant par la peste bovine), notamment ceux à jour de leurs obligations envers l'OIE.

A l'occasion de cet Atelier organisé à Abidjan (11-15 février 2002) par la Coordination du PACE et l'OIE-Afrique, les pays engagés dans la procédure OIE ont convenu de finaliser leur dossier pour l'obtention du statut de pays indemne de peste bovine pour les soumettre dans un premier temps pour commentaires à l'Unité de Coordination du PACE et pour vérification à la Représentation Régionale de l'OIE avant l'envoi au Directeur Général de l'OIE.

Compte tenu des informations disponibles, 9 pays dont 8 en Afrique de l'Ouest et 1 en Afrique de l'Est sont en phase de finalisation de leurs dossiers de soumission à l'OIE pour l'obtention du statut de pays indemne de peste bovine.

3. Participation aux Réunions d'autres Organisations

6ème Conférence des Ministres de l'Union Africaine (U.A) chargés des Ressources Animales à Addis Abeba (20-22 Mars 2002).

Elle a été précédée par la Réunion des Directeurs des Services Vétérinaires de l'Union Africaine (18-20 Mars 2002).

La 6 ème Conférence des Ministres africains chargés des Ressources Animales considérant que les pays africains éprouvent des difficultés à promouvoir les échanges entre les différentes régions et à accéder aux marchés internationaux en raison notamment du non respect des normes internationales (accords SPS de l'OMC, directives de l'OIE) ont proposé :

  • le renforcement des services d'élevage notamment par l'accroissement des ressources allouées sur les budgets nationaux ;
  • le développement de l'investissement privé et de l'intervention des associations des acteurs dans le sous-secteur de l'élevage grâce à des mesures incitatives appropriées ;
  • la réorganisation des systèmes de santé animale en tenant compte des lignes directrices définies dans le code zoo-sanitaire international de l'OIE .

Le Coordonnateur de la Représentation de l'OIE pour l'Afrique a lors de la séance d'ouverture informé la Conférence des Ministres des Ressources Animales de l'Union Africaine de l'importance de la représentation vétérinaire aux rencontres SPS de l'OMC sur le commerce d'animaux et de produits animaux et a souligné la nécessité d'accroître les ressources financières allouées aux services vétérinaires nationaux.

Participation à la 2ème Réunion Annuelle de Coordination du Programme PACE (Cotonou 25-28 juin 2002).

Cette réunion de Coordination qui regroupe 32 pays africains a adopté la recommandation ci-après, importante pour l'accès aux marchés régionaux et internationaux des produits d'élevage des pays africains.

"Considérant les nouveaux standards de l'OIE pour l'évaluation des services vétérinaires, la réunion recommande que les pays mettent tout en ouvre pour améliorer leurs services vétérinaires notamment par une formation appropriée, la mise à disposition de fonds adéquats, le renforcement des capacités en diagnostic des laboratoires, l'amélioration de la transparence des informations, la déclaration des maladies et par le développement de systèmes de surveillance des maladies, ce qui pourra faciliter aux producteurs un accès aux marchés internationaux."

Participation au 6 ème Comité Conseil du Programme PACE à Nairobi du 9 au 12 Octobre 2002

Cette réunion a fait le point sur l'état d'avancement du programme PACE :

  • Unité de Coordination
  • Programmes Nationaux
  • Préparation de l'Evaluation à mi-terme.
4. Participation à des Réunions au Siège de l'OIE
  • Global Challenge Programme sur la Recherche en Santé Animale des pays en voie de développement (25-29 Mars 2002)
  • 70 ème Session Générale de l'Office International des Epizooties (OIE) (26-31 Mai 2002).

5. Publications et Documents d'Intérêt Régional :

  • Fonds d'Appui à la Représentation Régionale OIE
  • Organisation des Services Vétérinaires Etat des Lieux
  • Maladies Prioritaires en Afrique.

please wait, patientez...Flag Counter

       
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
(c) 01.10.2008 - 23.07.2015          contactez le webmaster chez